• Très cher frère

    Très cher frère

    Il est 22h45 ici, je n'ai plus que de la bière sans alcool et j'aborde un thème que je ne pensais jamais aborder, chers amis bonsoir ! Vous êtes des amours et vous m'aimez de tout votre cœur alors vous vous amusez à me torturer sans ménagement. Le défi de NaRen était le suivant: "Parle nous d'un Yuri, je sais que tu n'aime pas le genre mais ça t'ouvrira à d'autres horizons  !". Bon. Que vous me croyez ou non, j'ai jamais vraiment regardé de Yuri. En revanche... J'ai visionné récémment un Shojo-Ai qui vaut le détour: Mon très cher frère.

     

    De son nom japonais "Onisama-ee", il s'agit d'une série animée de 39 épisodes diffusée en 91 et qui est adaptée du manga sorti en 1975, oeuvre de la talentueuse, de la magnifique, Rioko "J-ai-la-légion-d-honneur-lol" Ikeda. Si tu es un inculte, c'est la grande dame à l'origine de Lady Oscar.

     

    L'histoire de Mon très cher frère, c'est celle de Misono, elle a 15 ans et elle entre dans un grand lycée pour fille. En quittant son collège, elle a demandé au jeune professeur Henmi de devenir "son frère", son correspondant. Elle lui confie donc ses joies et ses peines, dans cet environnement en vase clos ou les sentiments, d'amour et de haine, des jeunes filles sont exacerbés. En effet, il y a un groupe d'entre elles qui déchaine les passions, la Sororité de la Rose dont les membres sont triés sur le volet parmis les étudiantes les plus belles et les plus riches.

     

    Que les choses soient bien claires. Si vous êtes une femme hétéro, vous allez obligatoirement questionner votre sexualité. Ce manga et cet animé s'inscrivent en effet dans un mouvement qui place les héroïnes féminines androgynes en position d'hommes de l'histoire, les fameux (Harem Bisho) et c'est très perturbant. Mais ont peut comprendre que devant Kaoru ou Saint Just (qui a d'après le texte "une odeur masculine"), notre petite Misono perde pied !

    En même temps, il faut dire que après Lady Oscar, Ikeda avait de l'expérience. Je trouve que cette dernière ressemble particulièrement à Saint Just d'ailleurs... Le Chara-design est donc soigné, inspirant la grâce et la noblesse des traits si caractéristiques de l'auteur avec ses nez pointus et ses visages anguleux.

    La série a assez mal vieilli visuellement, ses codes étant démodés (on ne fait plus de boucle d'animation en surimpression ou d'arrêt sur Artwork). Néanmoins, sa grande soeur Lady Oscar datant de 79, on note une belle amélioration des lumières et contraste et l'animation est soignée et déjà bien moins statique ! Il est drôle de souligner que plus de dix ans après, le studio avait gardé des bruitages de LO qui se voient réutilisés ici. (Vraiment il faudra que je vous parle de cette série un jour ! )

    Mais on s'en fout. On s'en fout parce que dans Shojo-Ai il y a Shojo et qu'on est là pour ressentir des émotions. Et croyez-moi que vous allez en ressentir, des violentes même parfois. Pour la petite annecdote, cet anime a été retiré de la programmation du club Dorothée parce que 1: Montrer des relations même super platoniques entre deux femmes aux petites têtes blondes, ça passait moyen et de 2: Cet anime détient la combo absolue et réaliste du malaise étudiant: Harcèlement moral et physique, forme de bizutage, sectarisme, addiction aux médicaments. Ce sont des thèmes graves, traités sans fioriture ni filtre.

    En ce qui concerne les histoires d'amour en elle-même. Tout est suggéré. Avec assez d'insistance parfois (Oui épisode 13 ! C'est à toi que je parle ! Toi aussi 8 ! Non mais franchement !) mais si vous voulez des bisous baveux et du sekse, passez votre chemin mécréants ! 

    Même si les personnages souffrent d'un épineux problème de communication (problème sur lequel reposent 99% des scénarios de shojo), le scénario est bien construit et surtout, pan niais pour un sous ! Bien au contraire, je vous conseille de prendre du prozac tant les filles de l'école Seiran ont une vie de merde !

    Au final: Oui. Regardez Très Cher Frère, pleurez un bon coup, bavez sur Saint-Just et Kaoru et admirez ce que c'est un vrai Shojo (ai). Je vais pas faire l'affront de mettre le générique en français parce que bon. Il est tout pourri...

     

     

    A PROPOS DE L'EDITION: Oui je le met à la fin maintenant comme ça j'emmerde plus personne. Déjà, il faut savoir que cet anime est IMPOSSIBLE A TROUVER EN STREAMING SUR LE NET ! Merde ! Normalement des vieilles séries comme ça tu les as en version pirates depuis des lustres ! Parfois même sur youtube ou dailymotion ! Mais là...Nope. C'est pour ça que j'ai du acheter le coffret ! 

     Il est disponible au prix de 14.99€ chez Anime-Store. L'édition a été faite par Kazé qui comme d'habitude soigne ses menus mais...Putain ce que c'est moche ! Le coffret est moche (et fragile), les boites de DVD toutes fines impossible à refermer sont une horreur, les jaquettes mêmes des DVD sont moches ! En plus, la qualité d'image est vraiment dégueulasse. Cette série est sortie en 1991, la même année que City Hunter ! Ce n'est pas normal d'avoir une image aussi dégradée ! D'ailleurs, il existe un portage italien de bien meilleure facture...

    En gros, si jamais la série sort en streaming demain...Vous savez quoi faire.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :