• Interstella 5555

    publié le 23/09/2013

    Interstella 5555

     

    (Mention spéciale au sous-titre de kikou ! )

     

    Interstella 5555 The 5tory Of The 5ecret 5tar 5ystem, c'est le mariage improbable entre les dessins de Leiji Matsumoto et la musique électronique de Daft Punk. Le film d'animation a été produit par les studio Toei (Toriko,One piece...) en 2003.

    Il s'agit du production franco-japonaise et, contrairement à ce que l'affiche essaie de nous faire croire, CE FILM N'A PAS ÉTÉ RÉALISÉ PAR LEIJI MATSUMOTO ! Ce dernier n'est en fait que le superviseur des effets visuels.

     

    Déjà, sachez qu'à mes yeux Leiji Matsumoto est le troisième Dieu du manga (Les deux premières places étant occupées respectivement par Osamu  Tezuka et par Hayao Miyazaki) et que j'adore le chara-design qu'il a fourni pour ce film. Les connaisseurs retrouveront avec joie des clins d'œil à Metel et Albator. D’ailleurs, ce film occupe une vraie place dans l’univers du mangaka.

    Les paysages, sur Terre comme sur Gorimasu, sont magnifique ! Le style si propre à Matsumoto est admirablement respecté.

     

    Ce film est le seul film dont je ne peux pas juger le Doublage...Parce qu'il s'agit d'un film muet. Oui, oui, muet ! Du début à la fin, on ne vous passe que du Daft Punk. Pas de voix et pas de bruitage (ou vraiment peu en ce qui concerne ces derniers).

    Au début, je dois vous avouer que vous aurez du mal. A cause de ce détail, j’ai faillis passer à côté de cet anime magnifique ! En fait, le film démarre sur la cultissime chanson One More Time et sur une scène de concert. Jusqu'à la toute fin, on imagine que juste après, on va avoir des dialogues...Et bah non !

    Une fois que l'on est dedans, on oublie vite. Par contre, j'ai eu beaucoup de mal avec les bruitages quasi inexistants. Au tout début, un extraterrestre fait tomber sa boisson et sa bouteille se brise, sans bruit...Je trouve ça particulièrement agaçant.

     

    Concernant l'histoire, elle raconte la première rencontre entre les humains et les habitants de Gorimasu. ça y est, les profanes comme moi qui n'ont jamais eu le courage de se faire toute la filmographie de Leiji Matsumoto sont perdus dans le néant...

    Donc, sur la planète Gorimasu, quatre jeunes extraterrestres, Octave, Arpegius, Baryl et Stella, forment un groupe de musique très populaire. Si populaire que leur renommé va aller jusqu'aux oreilles d'un producteur véreux et terrien. Il les fait enlever et les déguise en humains pour les faire chanter pour lui, le tout sous un lavage de cerveau superbement réalisé.

    Mais c'était sans compter sur le courage de Shep, fou amoureux de Stella qui décide d'aller sur Terre pour aider les pauvres petites victimes du star system !

    La fin de cette histoire est un gros what the fuck incompréhensible. Voilà pourquoi le cinéma muet ne construisait pas d'intrigues longues et tortueuses...Comment voulez-vous que l'on comprenne quoi que ce soit sans dialogue ? Et puis c'est quoi cette fin franchement ?

    Dans tous les cas, ce film est un pur chef-d’œuvre musical et cinématographique, une expérience à voir au moins une fois...Et surtout, à l'époque, les daft punk faisaient de la bonne musique !

     

    D'ailleurs, vu que je n'ai pas réussi à trancher sur la chanson que j'allais vous proposer, je vous met carrément le film complet !

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :