• Hairy Story : Catastrophe et Coloration

    Hairy Story : Catastrophe et Coloration

    Les cheveux violets, c'est pas que pour mon avatar ! J'ai déjà eu les cheveux prunes, violines, violets foncés... J'ai du tester à peu de chose près tout ce qui pouvait se faire dans les magasins avec la complicité de Mamie Shiro (oui. C'est ma grand-mère qui me paye mes teintures violettes. Et Mes yaoi d'ailleurs...) Bref. Le problème avec les teintures du commerce, c'est qu'elles virent vite au rose puis au roux. Je ne suis pas Rouciste mais c'est pas tout à fait la couleur que je souhaite. 

    Bref. Ayant des courses à faire en vue de mon tout prochain déménagement, Mamie Shiro (oui encore elle) et moi, nous sommes allées dans une grande galerie commerciale de ma région. Ayant la chance d'avoir ma cousine pour Coiffeuse/Coloriste/Visagiste personnelle, je lui avais fait part de mon projet et elle m'avait chargée de trouver les références en vue de ma prochaine coloration. 

    Toute pimpante, je me dirige donc vers le magasin Bleu Libellule. Si vous ne connaissez pas le principe, il s'agit d'un magasin de produits de coiffure professionnel pour les dits-professionnels et les particuliers. Je sais ce qu'il me faut: Du décolorant, ma couleur violette et peut-être un shampoing repigmentant d'avance.

    Tout naturellement, je me dirige vers les nuanciers et commence à fouiller à la recherche de la meilleure teinte. Un peu acculée face au choix, je cède et vais demander conseil à une vendeuse (car oui, ce ne sont pas des coiffeuses mais des vendeuses, la différence est réelle). Je commence à lui parler de ma requête de décolorant et de coloration. "Ah mais vous êtes sure ? Je peux vous proposer un autre produit sinon ! Une Coloration Fugace !" Je lui répond que non ça va aller, que je suis sure de moi, que j'ai déjà eu les cheveux décolorés et violets (même si jamais les deux à la fois) et que bon, voilà, je suis là pour un truc sérieux.

    Sauf que, elle a réussi à embobiner Mamie Shiro qui accepte de voir le produit. Le Crazy Color... Alors bon. Un coup d'oeil sur la bouteille et j'ai compris que c'était de la trempe du Manic Panic et que, ça n'allait absolument pas prendre sur mes poils de tête vu que j'ai les cheveux châtain foncé. La vendeuse m'assure le contraire, c'est à sept euros, Mamie Shiro accepte d'en prendre une bouteille. Le Soir c'est coloration. La matière est exactement de la même couleur dans le pot que ce qui est annoncé sur les cheveux. Mauvais signe. C'est des pigments sans oxydation... Néanmoins, je dis rien. Vient le moment de rincer, ça dégorge violet, un peu plus longtemps que d'habitude mais c'est peut-être une impression, je vois mes cheveux dans un rayon de soleil et je vois surtout mes reflets roux. J'ai immédiatement compris que ça n'avait pas marché. 

    Bon soit, mes cheveux sont un peu plus foncé et on a dépensé 7€ pour rien mais bon, c'est pas la mort. Je rentre. Maman Shiro m'informe que j'ai du bleu dans le cou. Je me dis que j'ai pas du voir en nettoyant après la coloration. Le lendemain, c'est mon cou entier qui est bleu. Je file sous la douche. A peine l'eau entre en contact avec ma tignasse que l'eau devient bleu pétrole, alors que j'avais bien rincé la veille. Ce n'est pas un, pas deux mais bien trois shampoings qui seront nécessaires pour en venir à bout. Mes cheveux sont défoncés et secs... Pour des pigments qui n'ont même pas pris dans mes cheveux...

    Des jours après ça continue de dégorger alors que rien n'est visible dans mes cheveux. 

    Si vous utilisez ce genre de produit, faites le sur cheveux très clairs ou décolorés et prévoyez un soin ! Et surtout, NE VOUS LAISSEZ PAS PIGEONNER ! Vous savez pour quoi vous venez. Vous connaissez vos cheveux ! Des conseils c'est cool quand ils sont avisés ! 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :