• Another Code: Mémoires Doubles

    Another Code: Mémoires Doubles

    Tout juste orpheline de l'excellent Time Hollow, je me suis mise à la recherche d'un autre point n' click / Visual Novel sur DS et je suis tombée sur Another Code.

    En 2005 sort Another Code: Mémoires doubles, se vantant d'être "Le premier Jeu d'avanture sur DS". Développé par Nintendo himself et par le encore inconnu studio Cing (soit les mecs qui sortiront l'excellente et cultisime série d’aventure Kyle Hyde avant de mettre la clef sous la porte, faute d'un public assez mature sur la DS), le soft partait d'un très bon pied. 

    L'histoire suit Ashley, 13 ans. Elle a été élevée par sa tante Jessica après la disparition de ses parents dont elle ne garde aucun souvenir (ce qui semblait être la mode sur DS ! XD). L'adolescente a reçu une lettre de son père, accompagnée d'un appareil électronique appelé DAS (qui reprend le design de la première DS "Tank" pour plus d'immersion) et d'une injonction à le rejoindre sur l'île de Blood Edward pour le rejoindre. Sauf que, à peine arrivé sur l'île, Jessica disparaît et Ashley décide de partir à sa recherche. En chemin, elle croisera la route de D, un petit fantôme amnésique qui semble lié de très près au passé sanglant de l'île. C'est donc une double-enquête qu'il vous faudra mener entre passé et présent.

    Pour un Premier jeu d'aventure sur DS, c'est très bien pensé. Sur émulateur, je n'aime pas utiliser les boutons visuels qui rognent mon écran. J'apprécie donc les softs pensés pour être joués intégralement au stylet et force est de constater que l'écran du bas, représentant une carte en vue de dessus, est très pratique pour diriger Ashley au stylet. L'écran du haut quant à lui abrite des images fixes représentant les zones d’intérêt avec lesquels l'héroïne peut interagir.

    Les énigmes font appel à toutes les fonctions de la console: Le tactile, les deux écrans et le micro. Même si la solution est parfois tirée par les cheveux, elles sont assez variées et divertissantes. La partie Point and click pèche un peu plus dans le sens où l'on est totalement laissé à nous-même avec peu d'indice. On finit par cliquer partout, tout le temps.

    Contrairement à Time Hollow, on a peu d'aller-retour à faire tant les lieux sont variés mais le problème de ce jeu, c'est ces graphismes. On sent que l'on est fasse à un jeu de lancement de la DS avec une 3D qui est réellement à chier. La DS était tellement plus belle sur les jeux en 2D ! Et les sprites des PNJ ne sont pas moche du tout ! (Même si j'ai du mal avec ceux de Ashley et D mais c'est une question de goûts personnels). De même, si la musique arrive à créer une certaine angoisse parfois, elle reste facilement oubliable. Enfin, je trouve que les controles tactiles durant les enigmes sont laborieux.

    En bref: Si on peut reprocher à Another Code les défauts de son grand age, le scénario mi réaliste mi Fantastique-SF n'a pas prit une ride et, quand on voit de quoi a accouché le studio Cing après ça ( La suite de another Code, Hotel Dusk et The Last Window), on sait pourquoi ! C'est un jeu qui s'apprécie pour son histoire qui est son principal (Seul ?) avantage qui fait qu'on lui pardonne tout !

       


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :