• 17th Spring

    17th Spring

    Si vous me suivez depuis un moment sur Instagram, vous avez peut-être déjà croisé cette image. Plus encore, elle s'accompagnait de quelque chose que je n'ai jamais refait depuis: En juillet 2015, je faisais la promo d'un projet de jeu qui n'avait même pas encore abouti. Voilà grosso modo ce que j'en disais:

    "Je suis leur parcours de loin depuis quelques années et que j'ai été séduite par la présentation de ce jeu dont le premier épisode ne devrait plus tarder à sortir. Au contraire d'autres visual novels comme Amour Sucré, les phases d'exploration de la map se feront dans un environnement 2D comme les RPG type pokémon ou les premiers final fantasy. Les phases de dialogue avec l'un des trois garçons à draguer seront quant à elles plus traditionnelles. C'est audacieux et je n'en peux plus d'attendre pour découvrir ce jeu !

    Le premier épisode du jeu est sorti à Noël, je n'ai pu le tester que maintenant, c'est l'heure du verdict ! 

     

    Le problème quand on suit le développement d'un jeu vidéo ou d'une oeuvre en général, c'est de faire la part des choses entre nos attentes et le produit final. Suivre un projet prometteur, bah ça fout la hype ! On espère, on attend et au final, on serait tentés de passer sous silences des détails pour lesquels on aurait hurlé sur d'autres jeux. J'espère que je vais réussir à être la plus juste et impartiale possible !

     

    17th Spring, c'est un projet de jeux-vidéo lancé en 2011 par une team amateur qui voulait créé un Otome Game français. Impossible de ne pas faire de rapprochement avec le mastodonte de Beemoov: Amour Sucré. Mais le jeu cultive son originalité.

    Pensé pour être un jeu PC et non pas Navigateur, 17th ne comporte pas de système de points d'action indispensables pour ralentir la progression dans les jeux free to play. De plus, comme je l'ai rappelé dans l'intro, il s'agit de l'enfant illégitime de Chrono Trigger et de Princesse Debut ! On Alterne les phases de Visual Novels à choix multiples et les phases d'exploration en vue de dessus u sein de l'école. Si c'est possible, c'est grace à l'éditeur de jeu RPG Maker qui permet de créer des jeux de rôles à l'ancienne façon FF, chrono trigger, Tales of...Ensuite, l'introduction du codage RUBY permet d'ajouter dialogues, interfaces etc...

     Est-ce que le jeu tient ses promesses ? Et bien. Ouais, carrément.

    J'aime beaucoup les graphismes du jeu. Que ce soit les sprites des personnages durant les phases de dialogue ou les petits chibis, ils sont superbes ! J'ai un peu plus de mal à accrocher aux illustrations, ce qui est dommage car il s'agit là d'un des avantages du visual novel... D'ailleurs, on remarquera qu'il n'y a pas de galerie ! Si vous voulez sauver vos illu avec votre bishonen pixelisé, il faudra faire des screenshot ou la récupérer parmi les fichiers sources. 

    L'ambiance sonore a été soignée et correspond bien aux différents lieux rencontrés.

    Le scénario est simple, clairement déjà vu mais c'est un Kata, un moule, prépondérant dans l'univers du Shojo: Une jeune fille de bonne famille débarque dans une nouvelle école et va devoir choisir entre trois beaux garçons...

    Clairement, il ne faut pas chercher l'originalité ici mais on ne nous a jamais promis autre chose ! L'originalité vient du gameplay. Le mode exploration est bien exploité dans ce premier épisode puisque la découverte de l'école se prête bien aux errances.

    Les lieux d'ailleurs sont nombreux... Trop nombreux. A-t-on réellement besoin de trois étages de salles de classes, de deux étages de dortoir des filles... Certes, les décors sont variés et jolis (l'école ressemble à l'intérieur de l'académie Ouran !) mais l'absence de carte au sein de l'interface (et non pas planquée dans une salle !) n'aide pas à l'immersion et on se perd très vite. 

    Enfin... Je peux comprendre l'idée de lieux très grands pour souligner la richesse et l'opulence des lieux mais...Vos lieux sont vides ! 

    17th Spring

    Je crois que le jardin en est un bon exemple... Et si encore la cour fourmillait d'étudiants ! Mais un coup d'oeil dans les fichiers sources suffit pour voir que ce ne sera visiblement pas le cas: Il y a en tout et pour tout 21 personnages dans ce jeu. Ca peut paraître beaucoup et ça serait tout à fait correct si les lieux étaient moins nombreux et plus petits mais là, on a vraiment l'impression de traîner dans un lycée fantôme... 

    Malgré tout. Je vous conseille ce jeu. Non mais vraiment. Téléchargez-le, c'est gratuit en plus. Pourquoi ? Parce que l'on doit encourager la diversité et l'originalité dans le monde du jeu vidéo et parce que pour des amateurs, repenser entièrement la logique d'un genre de jeu, c'est ouf. Et puis au final, le jeu fait son taf: Proposer un jeu de drague par des amateurs pour des amateurs et ça, c'est cool.

    On se quitte sur Le trailer de l'épisode 1:

    Et pour télécharger le jeu c'est ici .

     

    EDIT: Victorica m'a fait l'honneur de me répondre ! :3

     

    Le soucis des maps très grandes, elles l'étaient encore plus dans le plan qu'on m'avait fourni et j'ai fait mon possible pour diminuer l'école. Après, on ne peut pas totalement dériver du projet original. De plus, elles ne sont pas très fournies pour le moment car c'est ma première expérience sur RPGMaker et Photoshop, c'est assez difficile de gérer les collisions, les effets de masquage, etc. sur ce logiciel.

     

    De plus, pour une map comme le jardin, tu t'imagines toi, un énorme lycée et un jardin digne d'une cour arrière dans un immeuble en plein Paris ? ouch Pas top, donc j'ai dû rester dans les proportions. Surtout pour caser gymnase, piscine, dortoirs (qui étaient dans un plus gros batiment à la base) et centre équestre, un club de tir à l'arc... faut quand même un jardin assez grand ! :3

     

    Mais ne t'en fais pas, il y aura bien plus d'élèves au fur et à mesure des épisodes. C'est très difficile de créer autant de PNJ et de rester inspirée quand il ne reste qu'une semaine pour délivrer l'épisode 1. Mais on compte bien fournir au fur et à mesure. (Ça ne sert à rien de fouiner dans mes fichiers internes, ils sont mal organisés et destinés à changer héhéhéhé wink2)

     

    A ne pas oublier, si on veut vraiment comparer avec d'autres Otome, que AmourSucré ou AnticLove ont aussi évolué et leurs map ne sont plus celles de leurs débuts. Je plaide donc qu'on nous laisse le temps d'évoluer et de modifier les choses grâce au feedback des joueurs.

     

    Pour le système d'une mini map intégrée facilement, j'y planche. Ne connaissant qu'approximativement le Ruby, ça me prend du temps à comprendre comment y arriver. Mais j'y planche, c'est pour ça qu'il y a cette horrible map temporaire au RDC sarcastic (J'suis pas une artiste, c'est déjà miraculeux que j'ai tapé un plan ! xD)

     

    C'est vrai que l'idée d'une galerie ne m'a pas vraiment traversé l'esprit... et je ne sais pas du tout si c'est possible de l'ajouter via RPG Maker, mais je garde la suggestion en tête pour une prochaine amélioration.

     

     

    Même si ce n'est pas parfait, on s'améliore petit à petit pour vous permettre d'avoir un jeu dans des délais pas trop exagérés. ^^


  • Commentaires

    1
    Victorica
    Lundi 27 Juin 2016 à 13:54

    Coucou, c'est Victorica (ouais jurééééé). Donc je te réponds à ton article ici.

     

    Le soucis des maps très grandes, elles l'étaient encore plus dans le plan qu'on m'avait fourni et j'ai fait mon possible pour diminuer l'école. Après, on ne peut pas totalement dériver du projet original. De plus, elles ne sont pas très fournies pour le moment car c'est ma première expérience sur RPGMaker et Photoshop, c'est assez difficile de gérer les collisions, les effets de masquage, etc. sur ce logiciel.

     

    De plus, pour une map comme le jardin, tu t'imagines toi, un énorme lycée et un jardin digne d'une cour arrière dans un immeuble en plein Paris ? ouch Pas top, donc j'ai dû rester dans les proportions. Surtout pour caser gymnase, piscine, dortoirs (qui étaient dans un plus gros batiment à la base) et centre équestre, un club de tir à l'arc... faut quand même un jardin assez grand ! :3

     

    Mais ne t'en fais pas, il y aura bien plus d'élèves au fur et à mesure des épisodes. C'est très difficile de créer autant de PNJ et de rester inspirée quand il ne reste qu'une semaine pour délivrer l'épisode 1. Mais on compte bien fournir au fur et à mesure. (Ça ne sert à rien de fouiner dans mes fichiers internes, ils sont mal organisés et destinés à changer héhéhéhé wink2)

     

    A ne pas oublier, si on veut vraiment comparer avec d'autres Otome, que AmourSucré ou AnticLove ont aussi évolué et leurs map ne sont plus celles de leurs débuts. Je plaide donc qu'on nous laisse le temps d'évoluer et de modifier les choses grâce au feedback des joueurs.

     

    Pour le système d'une mini map intégrée facilement, j'y planche. Ne connaissant qu'approximativement le Ruby, ça me prend du temps à comprendre comment y arriver. Mais j'y planche, c'est pour ça qu'il y a cette horrible map temporaire au RDC sarcastic (J'suis pas une artiste, c'est déjà miraculeux que j'ai tapé un plan ! xD)

     

    C'est vrai que l'idée d'une galerie ne m'a pas vraiment traversé l'esprit... et je ne sais pas du tout si c'est possible de l'ajouter via RPG Maker, mais je garde la suggestion en tête pour une prochaine amélioration.

     

     

    Même si ce n'est pas parfait, on s'améliore petit à petit pour vous permettre d'avoir un jeu dans des délais pas trop exagérés. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :